Pourquoi réaliser un bilan hépatique ?

 

Foie

Un bilan hépatique consiste à doser un certain nombre d'enzymes ou de substances transformées ou fabriquées en totalité ou en partie par le foie, afin d'apprécier le bon fonctionnement du foie ou du métabolisme hépatique.

Le bilan hépatique permet, d'une part, de recherche une éventuelle anomalie de la fonction hépatique, d'autre part de préciser la nature de l'anomalie mise en évidence afin de mieux comprendre l'origine de l'atteinte. Parmi les différents types de dysfonction du foie, on distingue différents syndromes dont les principaux sont l'insuffisance hépatique (ou insuffisance hépato-cellulaire), la cytolyse, la cholestase (avec ou sans ictère) et l'inflammation. Une fois le diagnostic établi, la répétition des dosages permet ensuite de surveiller l'évolution de l'anomalie.

 

  • Le bilan hépatique comprend le dosage de plusieurs enzymes, relativement spécifique du foie et fabriquées (au moins en partie) par le foie : les transaminases (SGPT ou ALAT etSGOT ou ASAT) les phosphatases alcalines (PAL) la gamma-glutamyl transpeptidase (Gamma-GT)la bilirubine
  • D'autres dosages sont des reflets moins spécifiques de l'activité du foie mais sont aussi des marqueurs du métabolisme hépatique.
  • Le dosage du cholestérol sanguin (cholestérolémie) : le cholestérol est essentiellement fabriqué par le foie. Son taux peut être augmenté en cas de cholestase, diminué en cas d'insuffisance hépatocellulaire.
  • Le dosage de l'albumine : c'est une protéine fabriquée par le foie. Sa concentration dans le sang est un reflet indirect (et non spécifique) du bon fonctionnement du foie. Une diminution de son taux évoque plutôt une insuffisance hépatocellulaire.
  • Le fibrinogène : c'est une protéine fabriquée par le foie. Une baisse du taux de fibrinogène sanguin peut s'observer parfois en cas d'insuffisance hépatique.
  • L'électrophorèse des protéines : c'est une technique qui permet d'observer une diminution ou une augmentation relative ou absolue de chacune des classes de protéines. Elle évalue notamment le bon fonctionnement du foie.
  • Le taux de prothrombine (TP) : Le taux de prothrombine (ou le temps de Quick) est une mesure de la vitesse de coagulation du sang. Il permet indirectement d'évaluer l'état du foie, puisque les protéines de la coagulation sont fabriquées dans le foie. Un allongement du TP peut traduire une insuffisance hépatocellulaire.
  • La 5'nucléotidase est une enzyme présente dans de nombreux tissus, surtout dans le foie. Le taux de 5'nucléotidase, pris isolément, a peu de valeur mais une élévation conjointe des 5'nucléotidases et des phosphatases alcalines : il signe une cholestase et traduit une maladie hépato-biliaire.
  • L'amonium [amoniémie] : une augmentation du taux d'ammonium dans le sang peut traduire, une insuffisance hépatique sévère.

D'autres dosages enfin, sont des marqueurs spécifiques d'une maladie particulière du foie du foie :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site